english version

ATTRACTIONS PLURIELLES

   
1 / 23
  fullscreen infos sheet

ATTRACTIONS PLURIELLES

Un duo dans la matière

Kitsou Dubois poursuit son travail sur l'impact du milieu, sur la perception du mouvement, de l'espace et du temps. Sa démarche à la croisée de plusieurs langages et disciplines artistiques est ancrée dans l'expérimentation au sein de laboratoires de recherches.

Pour Attractions plurielles, elle inverse son processus de création en partant d'une forme écrite du duo en suspension sur des cordes simples (« sur terre ») qu'elle va progressivement transformer en le plongeant dans l'eau, puis dans l'air et en interrogeant l'image de ces transformations. Il est interprété par deux jeunes danseuses circassiennes issues de l'Académie Fratellini, qui ont rencontré la singularité du mode opératoire de la chorégraphe, lors de leur formation comme apprenties au sein de la compagnie.

Corps du danseur dans l'eau, corps de l'acrobate sur son agrès, corps de l'astronaute dans la carlingue de l'avion : quand on plane en apesanteur, le corps se propage dans l'espace au point qu'on perd le sens de ses limites. Le mouvement devient infini, fluide. On fait l'expérience du vide. Il s'agit donc, pour ne pas se perdre, de retrouver son centre, de recréer ses espaces.
Ce processus vise à une « déréalisation » du corps à corps, pour interroger la place de la gravité dans la relation à l'autre : c'est une aventure de déconstruction face au vide que représente l'absence de gravité. Ce duo est un de « pas de deux » qui oscille entre présence et absence gravitaire, sans narration, ni psychologie. La dramaturgie de ce corps à corps, sera organisée autour du rapport à la matière et aux appuis. Les interprètes, suspendues, ne pourront pas s'abandonner à la gravité : plus elles prennent leurs appuis l'une sur l'autre plus elles s'éloignent de leur point d'ancrage.