english version

NEIGE DE CULTURE AU GRAND BORNAND

   
1 / 12
  fullscreen infos sheet

NEIGE DE CULTURE AU GRAND BORNAND

Dans le métier, on les appelle les snowmakers, les fabricants de neige. Lorsque la nature fait des caprices et que les précipitations se font rares, Ils peuvent créer une neige artificielle grâce à un savant mélange d'eau et d'air. « L'air est produit grâce à des compresseurs, explique le jeune homme. C'est l'élément le plus cher à fabriquer car il nécessite beaucoup d'électricité. » Pour cette raison, la neige est produite uniquement la nuit, en heures creuses, lorsque les remontées mécaniques ne fonctionnent plus. L'eau quant à elle est puisée dans des lacs artificiels.

Durant la saison, les nivoculteurs maintiennent le parc de canons en état demarche. Lorsque leurs responsables leur donnent le feu vert pour créer la neige, tout doit être opérationnel. C'est pourquoi les équipes se relaient pour assurer un service 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Au début de l'hiver, le rôle des nivoculteurs prend une toute autre dimension : ils produisent le premier manteau neigeux, qui permettra d'assurer un enneigement de la station suffisant pour accueillir les skieurs. « Nous avons une certaine responsabilité, concède Florian. Si nous ratons le début de saison, cela peut reporter de deux semaines l'embauche de tous les saisonniers.